La potence ABUS au service de la science et de l'innovation


La vue d'une hauteur de plus de 9 mètres s'étend vers le bas dans un bassin d'eau de 5 mètres de profondeur. Pourtant, aucun plongeur habile n'attend de montrer ses sauts périlleux et ses figures avant d'entrer élégamment dans l'eau sans éclaboussure. Ce grand bassin de 12000 litres de liquide, d'un poids de 17 tonnes dans le laboratoire de technologie des procédés de l'Université d'Osnabrück (ville du Land de Basse-Saxe dans le nord-ouest de l'Allemagne), est en fait destiné à être utilisé par un module à membrane qui y est inséré à des fins de recherche. Les parois vitrées du bassin ont une épaisseur de 4 cm et, selon le professeur docteur Frank Helmus, directeur du laboratoire, sont capables de résister à l'impact d'un camion.

Haute technologie pour l'industrie de l'eau et des eaux usées

Ces modules à membrane constituent un moyen innovant de traitement des eaux usées, en particulier dans les cas où les exigences en matière d'hygiène de l'eau sont extrêmement élevées. Le laboratoire de technologie des procédés de l'Université d'Osnabrück étudie depuis de nombreuses années les mécanismes d'épuration des eaux usées. Frank Helmus et Sandra Rosenberger ont travaillé avec leur équipe dans ce domaine en étroite collaboration avec leurs partenaires industriels et municipaux. L'un de ces partenaires, la société MICRON-NADIR (www.microdyn-nadir.com) à Wiesbaden, a mis à la disposition du laboratoire du matériel majeur spécial pour ses opérations de recherche.

MICRON-NADIR, une entreprise d'environ 400 personnes dans sept pays, coopère avec l'université depuis dix ans. La technologie des bioréacteurs à membrane doit être développée dans le cadre de cette coopération. Depuis cinq ans, l'entreprise met ce vaste bassin à la disposition du laboratoire pour la technologie des procédés afin qu'il puisse effectuer les recherches au nom de l'entreprise.

Ce n'est pas seulement la taille du bassin qui le rend spécial, mais aussi le contenu du bassin d'eau : il est rempli d'une boue d'épuration particulière qui se comporte comme une boue d'épuration mais qui est complètement claire. Ce milieu de remplacement optimisé par l'équipe de recherche de l'Université d'Osnabrück permet une étude approfondie des courants dans la piscine. *

Levage sensible à partir d'une grande hauteur

Ces études exigent que les modules à membrane soient soulevés dans la piscine avec une grande précision et précaution. Une potence ABUS de type VS est utilisée pour cette tâche avec une hauteur de 9,83 mètres. Le bras de la potence, en revanche, ne mesure que 2,76 mètres. La potence est équipée d'un palan électrique à chaîne de type GM4 d'une capacité de levage de 1000 kg. Ce modèle le plus grand des potences sur fût ABUS peut être utilisé avec des capacités allant jusqu'à 6,3 tonnes et, selon la capacité, avec des longueurs de bras de potence allant jusqu'à 10 mètres. Les potences d'une capacité allant jusqu'à 4 tonnes sont équipées de palans électriques à chaîne ABUS, tandis que les treuils à câble ABUS seront installés pour des capacités supérieures. Toutes les potences VS ont des rayons d’action de 360 degrés. Si nécessaire, le rayon d'action peut être limité par des butées mécaniques de rotation. Ces butées de rotation peuvent être vissées et repositionnées à des intervalles de 15 degrés. La plage de rotation peut ainsi être réglée entre 0 et 255 degrés. Pour cette application, deux butées de rotation ont été montées.

Ce n'est pas seulement la hauteur de près de 10 mètres qui fait la particularité de cette grue : tous les mouvements électriques de cette grue, c'est-à-dire le levage, le déplacement du palan et la rotation sont tous équipés d'un variateur de fréquence ABUliner. Grâce à la commande du variateur de fréquence, l'accélération des vitesses est réglable en continu et n'importe quelle vitesse sélectionnée peut être maintenue. L'ABUliner garantit ainsi un levage, une rotation et un déplacement particulièrement élevés de la charge et est parfaitement adapté pour positionner la charge exactement à l'endroit souhaité. La commande manuelle de la potence s'effectue par l'intermédiaire de l'unité de commande de la potence, qui est dans ce cas une télécommande radio.

La potence est fixée au sol du bâtiment à l'aide d'une plaque de chevillage. Ce système de montage utilise des ancrages en composite spécialement conçus pour les charges dynamiques qui sont entièrement enfoncés dans la plaque de chevillage ronde lors de l'installation.

Le professeur Helmus, qui enseigne habituellement à ses étudiants à l'université, est redevenu lui-même un étudiant afin d'obtenir son permis d'exploitation de la potence pour pouvoir utiliser cette potence haute de manière appropriée. La formation pour l'obtention d'un permis d’exploitation de potence fait partie de l'offre de formations d'ABUS. La formation elle-même se compose de parties théoriques et pratiques qui peuvent être réalisées chez le client ou dans les salles de formation chez ABUS.

* Les informations sur l'utilisation du grand bassin et sur la société MICRON-NADIR ont été extraites du communiqué de presse officiel de l'Université d'Osnabrück publié à l'occasion de l'inauguration du grand bassin.

ABUS Levage France
25 rue Edouard Michelin
54710 LUDRES

Tél: +33 3 83 59 22 22
Fax: +33 3 83 59 22 25

contact@abus-levage.fr